Mot d'introduction de Ph. Magistretti à l'Assemblée générale CMA

MOT D'INTRODUCTION DE PH. MAGISTRETTI A L'ASSEMBLEE GENERALE CMA

 

Mesdames, Messieurs,

Je vous souhaite la bienvenue à l’Assemblée générale de CMA. En premier lieu, j’aimerais remercier CMA Immobilier par son nouveau directeur général, M. Maxime Fournier, qui nous accueille gracieusement dans ce site magnifique.

Au nom de tous les actionnaires de CMA, cher Maxime, merci beaucoup.

Comme vous avez pu le constater, l’ordre du jour est bien fourni et donc le mot d’introduction sera relativement bref.

Il portera essentiellement sur quatre points, à savoir, 

1.    L’analyse du résultat financier
2.    Le Magic Pass et CMA
3.    La notoriété de la station, et sa promotion (Crans-Montana 2030)
4.    Nos rapports avec l’ensemble des intervenants

Par souci de transparence et pour répondre à un souhait formulé l’année dernière par nos partenaires les Communes, nous avons mis en ligne le rapport de gestion dans son intégralité sur notre site un mois avant cette assemblée. J’espère que tout le monde en est satisfait même si cela a été relayé de façon tendancieuse et erronée par certains représentants de la presse, cela me donne ainsi l’occasion de dissiper les doutes ci-dessous. Cela a aussi encouragé plusieurs personnes à s’inscrire de façon électronique pour poser des questions dans les divers. La discussion n’en sera que plus fournie et intéressante.

1.    Analyse du résultat financier
Les résultats de CMA pour l’exercice 2018 sont extrêmement satisfaisants car l’exploitation a permis de dégager près de 5 millions de liquidités. Cela nous permet de clore un exercice totalement autofinancé avec un solde positif important. Ce qui plonge le résultat comptable dans les chiffres rouges, ce sont les amortissements et le traitement des frais d’entretien. Avec près de 8 millions d’amortissements CMA fait les frais d’une politique d’investissement très audacieuse et d’une politique d’amortissement prudente ces dernières années. Finalement, contrairement à la pratique de l’industrie, depuis l’arrivée d’Alvaro Karlen, nous avons décidé de ne plus mettre au bilan les frais d’entretien bien que ceux-ci soient liés à la valorisation de l’outil plus qu’à l’exploitation à proprement parler. Cela a pour conséquence de retrancher 3 millions de notre résultat opérationnel et de gonfler au-dessus de la moyenne de l’industrie les frais de personnel car ceux-ci passent directement par le compte d’exploitation. Donc en dernière analyse, un résultat très satisfaisant et une maitrise de l’entreprise tout à fait satisfaisante.

2.    Magic Pass et CMA
Comme vous le savez, CMA a décidé de participer au Magic Pass 3 avec l’inclusion d’une prime pour la Fastlane, et nous participerons au Magic Pass 4 à la lumière des résultats de la saison en cours ainsi que des aménagements qui y seront apportés. Pour qu’il n’y ait aucun doute dans l’esprit de qui que ce soit, le Magic Pass reste notre plan A mais certains aménagements sont nécessaires.

3.    Notoriété de la station
Le président du groupe CPI, qui souhaitait vous transmettre ce message lui-même, mais à raison de son absence, je me fais son ambassadeur, a pris connaissance de certaines études qui ont été faites sur la destination Crans-Montana, en particulier celle réalisée il y a bientôt trois ans par le prestigieux institut IMD à Lausanne, qui met en exergue un déficit de positionnement et de promotion de la destination. Il y a bientôt une année, il a fait part de son inquiétude à ce sujet au président des Communes du Haut-Plateau qui l’ont écouté de façon très constructive. De là est né le projet Crans-Montana 2030 qui réunit les autorités touristiques, communales et CMA pour affronter ces lacunes. Ce groupe de travail est la démonstration de l’entente retrouvée et de la volonté de chacun d’évoluer vers un but commun. Les conclusions de la première phase étant péremptoires et ayant confirmé les carences dans le positionnement et la promotion de la destination, les communes ont décidé de procéder à la phase 2 de ce projet au cours de laquelle, avec le concours d’expert externe, une stratégie moderne et efficace sera élaborée. M. Hughes me demande de remercier chaleureusement tout d’abord les communes mais aussi CMT pour ce succès collaboratif qu’il trouve extrêmement rassurant. Pour ma part, j’ajouterai qu’il serait bon d’inclure dans cette démarche des représentants de la clientèle de la station qui pourront ainsi devenir nos meilleurs ambassadeurs.

4.    Rapport avec les différents intervenants 
Comme déjà mentionné, le projet Crans-Montana 2030 est un succès de collaboration dont il faut se féliciter. À celui-ci s’ajoute l’aboutissement des négociations avec la Bourgeoisie de Chermignon concernant le projet Mérignou, ainsi que l’aboutissement de longues négociations avec la Bourgeoisie de Montana et la Grande Bourgeoisie de l’Ancien Lens qui règlent une fois pour toutes des différents de nature économique. Là aussi, je tiens à remercier tous les intervenants car chacun a démontré une volonté de progrès très rassurante. Finalement, je tiens à remercier le comité des courses et bien sûr son étoile, M. Marius Robyr, avec qui nous collaborons désormais étroitement, non seulement pour les épreuves de Coupe du Monde annuelles, mais aussi pour le Slalom Nocturne de janvier et surtout pour la candidature aux Championnats du Monde. Ensemble, nous sommes un participant de premier ordre pour le plus grand bien de la destination. Finalement un clin d’œil à Ski Valais, avec qui nous développons un certain nombre de programmes pour la jeunesse valaisanne et j’espère qu’un jour, le prestige de nos athlètes en récoltera le fruit.

Je vous invite aussi à accueillir à bras ouvert, le directeur général, Maxime Cottet, lui c’est l’avenir, moi je suis le passé. Merci.